Posted by: Thida | June 2, 2013

El Carnaval de La Ceiba

(For the English version, keep on scrowling)

El Carnaval! Sí!!

El Carnaval! Sí!!

Il me reste un mois à mon contrat. UN MOIS!

Je suis maintenant dans mon dernier sprint pour voir toutes les choses que j’ai manquées, vivre toutes les expériences que je veux vivre, manger tout ce que je ne pourrai plus manger et voir mes amis que je ne reverrai plus avant longtemps (snif!).

Bien sûr, je veux aussi avancer dans mon travail au max avant de quitter (je sais que je ne parle pas beaucoup de travail, mais croyez-moi, je travaille!)

Un des objectifs de mon plan de sortie trop ambitieux était d’aller au Carnaval de La Ceiba, un des plus grands de l’Amérique centrale. El Gran Carnaval Internacional de la Amistad coïncidait avec mon anniversaire de naissance et mon 2e anniversaire d’arrivée au Honduras, les deux étant à la fin mai. J’avais réussi à convaincre quelques amis à se joindre à moi dans cette aventure où nous avons fait  un total de 18 heures de bus, fait la fiesta pendant 14 heures et dormi trop peu en une fin de semaine.

Tous les ingrédients d’un carnaval y étaient : un défilé, des gens qui ne portaient presque rien, des colliers multicolores, de la bouffe de rue, des plumes, des confettis, de la danse, de l’alcool et beaucoup de monde! Et comment ne pas mentionner des gens qui se bagarrent, des gens qui fuient les bagarres et la police qui essaie d’arrêter les bagarres.

Mon coup de cœur du Carnaval : voir les Garifunas danser! Les Garifunas sont un peupe autochtone, descendants d’africains, qui vivent principalement dans le nord du Honduras. Des gens avec de l’énergie, de l’enthousiasme et du rythme! Comme un ami hondurien m’a déjà dit : « Ils sont nés pour danser, ils ont des corps comme une corde lâche! »

Garifunas. En les voyant danser, je sais maintenant que je n’ai aucune habileté en danse!

Le hic du weekend : arriver à notre hôtel et apprendre que notre réservation n’y était pas – chose qu’on avait fait 10 jours avant et confirmer la veille. Ceci complique un peu les choses lorsqu’on arrive dans une ville où il y a entre 300 000 et 500 000 visiteurs!

Malheureusement, au Honduras, le concept du service à la clientèle est quasi inexistant. Les gens de l’hôtel n’ont pas tenté de trouver une solution ou de nous compenser. Maintenant que j’y pense, je crois qu’ils ne sont même pas excusés. La dame à l’entrée – on lui parlait à travers de la clôture parce qu’elle ne nous a pas laissés entrer! – disait sans cesse que ce n’était pas de sa faute.

Plusieurs heures plus tard, on nous offre de tout de même des chambres gratuites pour la nuit suivante. Ce qui n’est pas trop utile étant donné qu’on n’y serait plus. Bref, un gros zéro pour Hotel Rotterdam de La Ceiba!

Par chance, on avait trouvé des places dans une autre auberge de jeunesse, ce qui a servi surtout pour laisser nos sacs à dos, puisque, comme je disais, on n’a pas dormi!

Ouais…disons que ça m’a pris quelques jours pour récupérer, mais oh que ça valait la peine!

———-

P.S. : Je sais qu’il y a plusieurs d’entre vous qui m’ont écrit pour connaître mes plans post Honduras. Je suis désolée si je tarde à répondre. La raison, outre le fait que je suis occupée dans la mise en œuvre de mon programme monstre de fin de séjour, est que je n’ai pas encore de plans post Honduras. Je sais que je vais voyager un peu cet été en Amérique centrale et au Canada…peut-être aux États-Unis? Bref, vous voyez que mes plans de voyage ne sont pas définis non plus! Alors, soyez patients. Je vous dirai où la vie va m’amener dès que le saurai.

P.P.S. : si vous avez connaissance d’opportunités d’emploi, ou connaissez quelqu’un qui connaît quelqu’un, n’hésitez pas à me le faire savoir!

_____________________________

A fruit stand with mangoes and Spanish limes (“mamones”)

IMG_2873

IMG_2858

ENGLISH VERSION

One month left to my contract. ONE MONTH!

I am now in my final sprint to try to see all the things I didn’t get to see, do everything that I haven’t had the chance to experience yet, eat the food that I will miss and see my friends whom I will leave behind (snif!)

And yes, of course, trying to advance my work as much as I can before I leave! (I know I always seem to mention work last, but believe me I do work!)

On my quest to bite more than I can chew, I wanted to go to La Ceiba to live el Carnaval, which is one of the biggest ones in Central America. I really wanted to go. Perhaps to celebrate my birthday or my two-year anniversary living in Honduras, both of which occurred at the end of May. In any case, I was able to convince a few friends to join me in a crazy weekend where we ended up riding a total of 18 hours in buses, doing 14 hours of fiesta and having very few hours of sleep.

El Gran Carnaval Internacional de la Amistad had all the elements of a carnival: a parade, people wearing close to nothing, bead necklaces, feathers, confetti, music, dancing, alcohol, street food and lots of people! And of course, people getting into fights, people running away from fights and the police trying to break up fights.

My favorite part of the carnival was seeing the Garifunas dance. The Garifunas are an indigenous group, descendants of Africans, living primarily in the North of Honduras. Energy, enthusiasm and rhythm! A Honduran friend once told me: “They were born to dance; their bodies are like a loose rope.”

Garifunas showing us how it’s done

One of the down sides of the weekend: arriving at our hotel and being told that they didn’t have our reservation – which we did 10 days prior and confirmed the day before. This becomes a little problematic when you arrive in a city packed with approximately 300,000 to 500,000 visitors.

Unfortunately, the concept of customer service is almost non existent  in Honduras and the people at the hotel didn’t even try to find a solution or compensate us. I can’t even remember if they apologized at that moment! Instead the woman at the gate – because they didn’t even let us through the gate – kept saying that it wasn’t her fault.

A few hours later though they did offer a free room for the following night. This was pretty useless since we would have left the city by then. So a failing grade to Hotel Rotterdam in La Ceiba!

We were lucky though because we found a place at a youth hostel, which we only used to leave our backpacks since, like I said earlier…we didn’t sleep.

Yup…It took me a few days to recover but it was Oh so worth it!

———-

P.S. Many of you have been writing me and asking me what my post-Honduras plans are. I’m sorry if I haven’t replied. The reason, besides the fact that I’m busy executing my gigantic end-of-stay program, is that I don’t know what my plan is! All I know for now is that I am going to travel a little this summer in Central America and in Canada…perhaps in the United States? As you can see, even my travel plans are not concrete yet. So be patient, I will let you know where life will take me as soon as I know.

P.P.S. If any of know of any job opportunities, or know someone who knows someone, you are more than welcomed to drop me a line!

Cowboys and a giant inflatable bottle of beer: the perfect mix


Responses

  1. contente de te revoir a la plume :)

    • Merci Mags!

  2. Ça donne vraiment envie d’y retourner :-)

    • En effet! je pensais justement à toi lorsque j’y étais. :)

  3. Salut Thida,

    OMG!

    Je suis désolée je n’ai pas vu le temps passe… J’ai manque ta fête :( Quelle honte de ma part.

    Même si je suis en retard, je désire te souhaiter feliz compleanos. Que l’année devant toi soi rempli de beaux projets et de belles aventures.

    Tu nous manques beaucoup. :)

    Je te souhaite un beau dernier mois. Wow déjà 2 ans! Il me semble que tu as quitte hier…..

    On t’embrasse fort.

    À bientôt ma chère.

    Lan

    • Merci Lan! C’est super gentil! J’ai très hâte de vous voir! xo


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: