Posted by: Thida | December 14, 2011

Plats de l’Amérique centrale au menu… A Food-Filled Day

(For the English version, scroll down)

Ces dernières fins de semaine, on ne bouge pas trop de San Lorenzo ce qui veut dire qu’on passe très vite à travers de la liste d’activités que la ville peut nous offrir. On reste donc à l’affût de tout événement qui pourrait nous occuper.

Voilà qu’arrive La Feria Gastronómica de San Lorenzo avec au menu : la préparation du plus grand cocktail de curiles au monde dans le but de battre un record Guinness.

Baleadas

On se prépare donc pour la journée et on commence par déjeuner au Desayunador El Buen Pastor où on retrouve les meilleures baleadas en ville. Les baleadas sont des tortillas de farine de blé garnies normalement de frijoles (purée de fèves rouges), queso (fromage) et mantequilla (ici, la mantequilla n’est pas du beurre, mais plutôt de la crème). On peut aussi y ajouter d’autres choses telles que du poulet, œufs, chicharrón (la couenne de porc frite), chorizo, etc. Moi, j’aime bien la mixta œufs et chorizo, ou celle avec du poulet.

Après avoir trop mangé, on se dirige vers la place centrale pour attendre l’arrivée du cocktail de curiles. On s’était fait dire que l’événement commençait à 10-11h, donc on arrive à midi – c’est assez rare qu’on commence à l’heure ici. Finalement, l’événement est lancé vers 16h – comme j’ai dit, on commence rarement à l’heure ici!

Les ingrédients sont prêts : 6 800 curiles prélavés (les curiles sont placés crus dans la préparation), 80 lb d’oignons, 50 lb de poivron vert, 50 lb de tomates, 2 lb de especias, le jus de 300 citrons, 3 galons de sel et 4 galons de de sauce Worcestershire (salsa inglesa en espagnol, que je trouve plus facile à prononcer d’ailleurs que Worcesthshshire…).

Ingredients to make the curiles cocktail

Mais avant de commencer, on écoute les discours d’une demi-douzaine de politiciens qui font leur bla bla politique…

Ok, enfin! Maintenant c’est parti pour de vrai, de vrai. Les gens se mettent à l’œuvre. La musique est à fond à travers les hauts parleurs. On entend à répétition la chanson de Cóctel de curiles (Cliquez ici pour écouter la chanson sur You Tube)   parfois interrompue par l’animateur qui nous rappelle pour une énième fois que nous sommes en train de voir le plus gros « cockSStail de curileeesss en Sannnnn Lorrrrenzoooo! »

Dès que les curiles sont prêts, les organisateurs les offrent aux spectateurs. Mes antennes de nutritionniste se sont mis en alerte me disant que les curiles étaient probablement au soleil pour on ne sait combien d’heures, préparés par on ne sait combien de personnes, et donc qu’il était préférable de ne pas en manger.

Ana nous montre comment faire des pupusas

 

Alors on quitte et on fait plutôt des pupusas, un plat salvadorien, faits avec une pâte de farine de maïs farcie de fromage et de frijoles. Gracias à Ana, une nouvelle coopérante qui est de l’El Salvador, pour nous avoir enseigné à les faire!

Encore une fois, on a trop mangé…mais que c’était bon!

 

Note : si vous lisez l’espagnol, cliquez ici pour lire l’article du El Heraldo qui relate la préparation du cocktail du curiles:

Le cocktail de curiles est versé dans la coupe. Les médias sont sur les lieux pour capturer l'action.

——————————————————–

ENGLISH

We have been staying put in San Lorenzo the past few weekends which means that we are running out of things to do here. So we keep our eyes open to whatever might be happening in town in order to keep busy.

And here comes La Feria Gastronómica of San Lorenzo with the main event of the weekend being the making of the biggest cocktail of curiles (a type of oyster, I think?) with the objective of achieving a Guinness World Record.

Baleadas

We get ready for the day. First: brunch at Desayunador El Buen Pastor where we can find the best baleadas in town. Baleadas are made of wheat tortillas filled with frijoles (mashed, refried beans), queso (cheese) and mantequilla (here, mantequilla doesn’t mean butter but rather cream). You can also add chicken, eggs, chicharrón (fried pork rind), chorizo, etc. I like the mixta with eggs and chorizo, or with chicken.

After eating too much, we head to the central plaza to wait for the arrival of the curiles. We were told that the event would start at 10-11 am, so we get there at noon – things rarely start on time here. Finally, the event is launched at 4 pm – like I said things rarely start on time here!

The ingredients are ready: 6,800 curiles pre-washed (the curiles are added raw in the preparation), 80 lbs. of onions, 50 lbs. of green peppers, 50 lbs. of tomatoes, 2 lbs. of especias, the juice of 300 lemons, 3 gallons of salt and 4 gallons of sauce Worcestershire (salsa inglesa in Spanish, which I find much easier to pronounce than Worcesthshshire!).

But first, we listen to half of dozen politicos give their political speeches…

Ok! It’s on! For real now! The cooks get busy. The music coming out of the speakers is too loud and we hear the song Cóctel de curiles non-stop (Click here if you’d like to listen to the song on You Tube). Sometimes the announcer interrupts the music to remind us again that we are witnessing the biggest “Cocksstail de curileeeesss en Saaaannn Lorerrrennzooo!”

Curiles cocktail

The cooks getting ready to prepare the curiles cocktail

As soon as the curiles are ready, the organizers offer them to the crowd. My dietitian antennas raise and tell me that, considering that the curiles were outside in the sun for who knows how many hours, prepared by who knows how many people, it’s probably best to not eat them.

Pupusas ready to be savoured

 

So we left and we made pupusas instead, a dish from El Salvador, made with corn flour dough, stuffed with cheese and frijoles. Gracias to Ana, an international volunteer who is from El Salvador, for showing us how to make them.

Once again we ate too much…but man was it good!

Note: if you read Spanish, click here to read the article about the preparation of the curiles cocktail from the El Heraldo

 

 

Media are present to capture the giant curiles cocktail


Responses

  1. Thida – so much culture, food and fun – love your descriptions and posts!

    • Thanks Sandra! Always appreciate your comments. Hope all is well with you! Happy Holidays! xox

  2. Miam miam miam. Vos poupousas ont vraiment l’air de rocker ! Pour ce qui est de la photo où on voit le jus brun des curiles, je comprend que vous n’ayez pas eu envie de vous essayer avec le cockssstailll. C’est tellement San Lorenzo !
    Bonne vacances de Noel !

    • Hey Simon!!!! Comment vas-tu?
      Ouais…disons que le cockssstail dans ce contexte n’était pas trop appétissant!
      Joyeuses Fêtes! Bisous xox


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: